« Le grain et l’ivraie » (Viaje a los pueblos fumigados): entretien avec Fernando Solanas (Argentine)

Le grain et l’ivraie, de Fernando Solanas est le film d’ouverture de notre festival et sera projeté le 7 octobre 2019 à 20h00 au cinéma Le Studio à Aubervilliers! La projection sera suivie d’un débat avec Julie Amiot-Guillouet, professeure des Universités, directrice adjointe du laboratoire Agora de l’Université de Cergy Pontoise et spécialiste du cinéma hispanique classique, moderne et contemporain.

La projection se fera également en présence du Collectif Climat d’Aubervilliers.

Préparation de l’entretien et rédaction de cet article: Alice Langlois et Maud Cazaux
Entretien réalisé par Alice Langlois et Morgane Herrera

Fernando Solanas au cinéma ABC Toulouse, lors du débat après la projection le grain et l’ivraie, mars 2019 . Photo: Alice Langlois

Dans le cadre du festival le documentaire engagé dans les Amériques organisé par l’Institut des Amériques et cinéma 93, nous avons échangé le 26 mars 2019, avec Fernando Solanas, 83 ans, cinéaste et sénateur argentin venu présenter son dernier documentaire Le grain et l’ivraie au cinéma ABC de Toulouse lors du festival Ciné latino. Le cinéaste, assis à la table du café de l’hôtel dans lequel il séjournait dans la ville rose, recevait tour à tour étudiants et journalistes pour une conférence de presse.

Le grain et l’ivraie, est le neuvième film d’un ensemble de longs-métrages que Solanas commence à partir de la crise que traverse l’Argentine depuis 2001. Ce documentaire qui part des pratiques quotidiennes telles que l’alimentation, plonge le spectateur au coeur des enjeux de l’agriculture intensive et de ses impacts sur la société argentine. De travelling en travelling le message est le suivant : tocar el corazón et sensibiliser le public quel qu’il soit à ces enjeux globaux.

Pollution, dénutrition, migrations, problèmes de santé…dans un contexte de crise économique, il perçoit son film comme un voyage de découverte qu’il aurait pu baptiser « les chroniques de la cause Sud » où Pino, alias F.Solanas, est le principal protagoniste, qui filme avec ses yeux, ses «lentilles grand angle » une partie de la réalité argentine.

Nous avons ainsi échangé en espagnol sur les enjeux environnementaux de l’agriculture intensive, sur le cinéma et le documentaire engagé, mais aussi sur l’espoir de résilience et d’engagement que représente la jeunesse en argentine et partout ailleurs dans le monde.

C’est dans une ambiance chaleureuse non sans humour où l’importance de la rencontre prime sur le temps imparti, que nous souhaitons présenter cet entretien dans son intégralité.

Voici quelques extraits vidéo de notre entretien. Dans cette vidéo, Fernando Solanas nous parle de cinéma(s), des réalités de la société argentine à travers son expérience et ses rencontres.

Dans la vidéo suivante, il aborde l’engagement en tant que cinéaste, mais aussi de son espérance pour l’avenir notamment grâce à la jeunesse porteuses de nouvelles idées pour construire le champs des possibles.

Un grand merci à Nours film : Patrick Sibourd et son assistante, pour nous avoir créé et facilité cette rencontre avec Fernando Solanas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *